• Mon compte
    • (X)1.CREER UN ACCES GRATUIT 2.SE CONNECTER 3.PARTICIPER

      Je suis déjà membre de Modellpilot.EU

      Enter your username and password here in order to log in on the website:

      Créer mon accès gratuit à Modellpilot.EU

      • Accès gratuit au forum des connaissances
      • Accès gratuit au grand hangar chat vidéo
      • Accès gratuit à ton compte Modellpilot.EU
      • Vidéos et fonctions supplémentaires pour les membres
      Nouveau chez Modellpilot.EU
      FORGOT YOUR PASSWORD?
<--- share it!
Vous êtes ici:

Tactique de GPS soaring

Tactique de GPS soaring, le nouveau document technique comprend des thèmes tels que centrage et vol de distance, voler en cercles de recherche et se déplacer constamment pour une meilleure ascension, entrer dans une ascendance, vol de distance en style dauphin ou reconnaitre une ascendance depuis le sol. Au total, 62 minutes de vidéo sur les techniques nécessaires de vol en ascendances.

Pour revenir sur la page Documents techniques 
clique sur le lien retour.

RETOUR

Documentaire vidéo - Tactique de GPS soaring

Um alle Videos zu sehen, benutze die Playlist.

Rapport

Basé sur une longue expérience de l'auteur dans le domaine de l'aéromodélisme sur planeur et en tant que pilote, le document technqiue sur le GPS soaring avec les modèles RC te permet d'affiner tes propres connaissances dans ce domaine. Créé en 2008, ce compte-rendu vidéo thématique sur le "Vol thermique RC en aéromodélisme" et les connaissances théoriques du documentaire technique "Pourquoi un avion vole-t-il ?" étudie, avec ce document "Tactique du GPS soaring" les améliorations en termes d'application des informations précedemment citées dans les deux vidéos thématiques ci-dessus.

Beaucoup de gens sur place sont encore surpris et se demandent pourquoi les pilotes expérimentés maintiennent leur altitude, et ce mêmes dans des conditions défavorables. Comme on peut l'observer plus fréquemment, de nombreux pilotes connaissent ces informations mais ne les appliquent pas, et ils retombent toujours sur leurs vielles habitudes de vol. Regarde bien la vidéo pour comprendre comment le centrage par déplacements constants pour mieux monter depuis le fond de la bulle thermique est généralement important, car la bulle thermique peut se déclencher à différents endroits.
Dans un premier temps, ça se présente bien à un endroit donné puis soudain 20 mètres plus loin, et puis ça se déplace à nouveau en spirale mais à 30m plus loin de la spirale précédente. Par conséquent il est constamment important de considérer chaque spirale comme une spirale de recherche avec chaque fois un déplacement optimal pour une meilleure élévation.
Il faut toujours garder à l'esprit, qu'une bulle est une masse d'air tourbillonnante, comme décrit dans le document "Vol thermique avec modèles RC“ qui laisse de petits rejets thermiques avant le déclenchement de l'ensemble de l'ascendance. Cela en trompe plus d'un de prendre ces petits rejets pour des courants ascendants. Mais c'est impossible à une altitude de 50-100m. On peut parfaitement le vérifier sur la vidéo avec le Nimbus 4DM volant en spirale à 50-60m d'altitude. Plus tard, quand on s'aperçoit que le courant va se stabiliser, qu'aucune autre spirale de recherche n'est nécessaire et qu'on obtient une élévation presque constante et uniforme, la relocalisation pour une meilleure ascendance est différente. Désormais, on vole toujours sur le côté LUV du courant et de là on tente sa chance pour une meilleure ascension.

Je parle donc de chance car le vent est dextrogyre en haute altitude. Que doit-on prendre en compte ? Supposons que le vent vienne de 360°, en altitude le vent vient plus de la droite, vers 10° - 20°, tu comprends ? Par conséquent, le décollage face au vent doit se faire avec une prise d'altitute légèrement vers la droite. Comme tu l'a constaté dans le document technique „Vol thermique RC en aéromodélisme“ le vent se déplace au sol par les courants descendants, qui forment les côtés des colonnes thermiques. Cette direction du vent n'est pas l'objectif, mais plutôt celle du vent dominant, qui est météorologiquement liée. Si, par exemple, tu as déjà barré un voilier, tu observes que les fluctuations des vents purs (sans ascendance) varient, après un certain temps, à droite et à gauche d'environ 20°. C'est ce qu'utilisent les régatiers, afin d'effectuer correctemment un empannage ou un retournement pour obtenir un itinéraire optimal sur l'eau. Nous devons tout pareillement connaitre cela aussi, afin d'évaluer les variations dans la mesure du possible depuis le sol et d'atteindre l'optimum dans les spirales et le centrage.

Cela semble dans un premier temps très complexe, et ça l'est. Par conséquent, le vol à voile avec planeur est une "mission" incroyablement excitante à accomplir, lorsqu'on vole sur ces petits triangle dans le champ de vision.

Nous sommes de ce fait déjà sur le thème du vol sur distance. Une fois l'altitude obtenue avec succès, et qu'un centrage et un vol concentrés, optimaux et constants t'ont ammené rapidement en altitude, il s'agit de se déplacer en altitude sur un maximum de distance en termes de temps.
Mais s'il te plait ne suis pas à la lettre ce que je t'explique ici, car il y a des subtilités à observer, sinon tu régresses à nouveau. Comme réalisé dans le document technique „Pourquoi un avion vol-t-il ?" de l'épisode sur le vol tehrmique, la vitesse de vol optimale est expliquée plus en détail. Cet épisode sur la vitesse de vol optimale est également en partie intégré comme vidéo dans le document technique, tu dois par conséquent connaitre les performances de ton avionParce-que nous n'avons malheureusement plus la possibilité de manoeuvrer notre modèle Polare avec le nouveau logiciel Skynavigator de Christoph Mächler, face au tout premier et encien logiciel, nous devons manoeuvrer au feeling le glissement optimal et la meilleure descente de notre coucou, et l'avoir constamment à l'oeil. 
On commet souvent l'erreur commune, due à une illusion d'optique en vol, de croire que les vols contre les vents diffèrent de ceux avec les vents. Garde bien à l'esprit ce principe répandu à ce sujet, que l'avion au sein d'une masse d'air en mouvement de déplace à chaque instant de façon relative (merci Einstein) au dessus du sol et uniformément dans la masse d'air en mouvement. De ce fait, il apparait visuellement que courbes elliptiques au dessus du sol sont plus rapides avec les vent que contre celui-ci.
L'avion vole à des vistesses contantes au sein de la masse d'air et en cercles ronds. En décalant l'avion effectuant des cercles au sein de la masse d'air qui le supporte, notre oiseau vole donc en ellipse au dessus du sol, visuellement plus lentement face au vent et plus rapidement avec le vent. Quiconque affirme au contraire devoir contrôler le vol en conséquence, est généralement malchanceux quand la gravité a au final le dernier mot.
Très important, tu dois faire en sorte que, continuellement attentif à la position de vol circulaire de ton modèle, le nez vire proprement à l'horizon. Ce qui signifie que tu as une vision permanente du vol. Tu reconnais la vitesse des virages optimale en rapport avec l'image de vol au cours duquel tu examines et optimises le parcours régulier du cercle, et tu mémorises l'image du vol.
Comment puis-je le reconnaitre à l'image du vol ? Si tu voles trop lentement, que tu pousses dans les cercles, il est notable que le cercle n'est pas rond et c'est comme si tu semblais faire un vol plané latéral. C'est réellement ainsi. Seul un nez très légèrement abaissé te permet de voler en crecles ronds. Si tu voles trop vite, ce n'est pas bon non plus parce-qu'alors ton ascension n'est pas optimale, et le cas échéant tu vires trop raide. Donc, trouves l'angle d'inclinaison optimal et la vitesse de virage appropriée pour ton avion par rapport au diamètre de la bulle. Je suis convaincu que tu trouvers très rapidement.
De même, il est important de trouver le meilleur rapport de descente, afin d'être en mesure d'optimiser les choix tactiques après avoir quitté les ascendances sur la bonne voie. Malheureusement nous n'avons aucune commande de vitesse pour planifier le transfer optimal vers la prochaine ascension, d'après McCready (lien: fr.wikipedia.org/wiki/Vitesse_de_vol_optimale_en_vol_à_voile).Je souhaite que Christoph Mächler intègre à nouveau ce point plus qu'important, connu et utilisé, dans la nouvelle APP Android, comme le SkyNavigator de la 1ère version. En option, il est possible de créer une commande de vitesse à partir des données TEK-Vario en combinaison avec TAS par l'intermédiaire d'un capteur de pression dynamique (ou par calcul).
Où se trouve la meilleure ascension dans un cercle de recherche, est la question que tu dois constamment te poser afin de pouvoir réussir ton ascension dans une ascensdance. Le variomètre dispose d'un délai de 0,5 à 1 sec au lieu réel de l'ascension. L'ascendance thermique turbulente et changeante modifie l'image de vol de l'avion durant le vol, soulève la voilure ou bien t'ejecte de la bulle ce qui te fait soudainement perdre ta trajectoire, et un choc sous l'aile peut amener à la cassure. Prends cela comme un signe positif et fais-en quelque chose. Ces événements t'indiquent l'endroit pour la meilleure ascension.
Donc, tu viens dans la meilleure ascension. L'aile est surélevée pour une meilleure ascencion et de là tu voles à nouveau hors de la bulle. Bien-sûr personne ne veut ça. Marquer spatialement cet emplacement pour une événement particulier et continuer de tourner en "rond" à 275°. Les cercles ovales en vol thermique dans les masses d'air en mouvement ne sont pas autorisés! 
Applique la règle 21, 22, 23.
Lorsque tu atteinds les 230° environ, tu dois redresser en temps voulu pour parvenir à boucler les 275° de ta course. Lentement et éventuellement à voix haute, compter 21, 22, 23, puis reprendre à nouveau les cercles, dans la même direction circulaire en maintenant ta vitesse de virages et l'angle d'inclinaison à un taux constant. Prête à nouveau attention à la bulle thermique et place-toi pour une meilleure ascension.
(Le fait de compter te permet de mieux te concentrer)
Le but de la règle des 3 secondes c'est, qu'en comptant les 3 secondes, tu as volé suffisamment hors du cercle pour une meilleure ascension, pour ensuite encore mieux saisir la bonne élévation. Fais-le encore 1 à 2 fois et la bulle se trouve en grande partie centrée et ronde. Néanmoins, chaque cercle doit être considéré comme un cercle de recherche d'une meilleure ascendance.
Toute négligence amène à l'expulsion de la bulle thermique. Plus haut (à partir de 150m), la bulle est plus grande et plus ronde, puis vient le moment où l'itinéraire se profile.
La Théorie McCready est optimale pour le vol de distance: prends le temps de regarder, dans cet épisode, le passage sur l'optimisation de la vitesse entre les bulles et dans les dépressions pour un vol optimal. Il te sera également expliqué comment se comporter parfaitement, sur l'itinéraire, entre les bulles dans les zones de taux de chute inférieur, afin de constamment optimiser la performance sur distance suivant les conditions.
De même, le style Dauphin est également expliqué dans cette vidéo, comment rester dans une bulle aussi longtemps que possible sans faire de cercle, éventuellement voler en S ou aussi un cercle, pour voler de façon optimale et avec l'altitude désirée sur l'itinéraire vers la prochaine bulle.

Lorsqu'on maîtrise cela en théorie, on devrait réviser toutes nos habitudes (reset) et faire tout simplement un essai. Tu seras alors toi-même convaincu, que s'ils sont correctement intégrés tu obtiendras de biens meilleurs résultats que ce que as eus jusque maintenant. Promis, tu as notre parole!

Il est tout à fait possible que vous connaissiez des gens qui volent avec des machines incroyablement puissantes et coûteuses. Teste-le avec ton viel engin, qui n'est pas aussi puissant, et tu peux les dépasser dans les vols thermiques et de distance ou bien même rivaliser avec eux.
Je suis personnellement heureux que notre communauté Modellpilot.EU soit commenditaire principal du GPS Triangle WM 2017. Cette contribution permet d'améliorer et d'affiner ce hobby réellement passionnant en termes d'application et utilisation des connaissances et des compétences au sein de la communauté.
La pratique constante de centrage d'ascendances et de vol de distance représente le défi du GPS Triangle et c'est ton travail de comprendre le vol contre la montre (30 minutes) suivant les lois naturelles données sur place, et de le mettre en oeuvre de façon idéale avec ton planeur lors de la compétition de vol thermique sur distance du GPS Triangle.

Le GPS Triangle WM 2017 aura lieu du 20 au 26 Août 2017 sur le terrain de vol Gruibingen Nortel de l'organisateur AeroClub Göppingen Salach.

Modellpilot.EU est le sponsor principal de la compétition et couvrira le 4ème Championnat du Monde de Gruibingen avec des reportages détaillés.

Contact
Organisations-Team GPS-WM 2017
Jörg Etzler

Téléphone: +49 7023 942 102
Portable: +49 160 978 333 67

AeroClub Göppingen-Salach e.V.
Weberstrasse 20
73084 Salach
Allemagne

Téléphone: Fliegerhaus Nortel: +49 (7164) 2464
E-Mail:
fliegen[at]aeroclub-gs.de

Site internet:
gps-wm2017.de

Contenu vidéo / Playlist

  • GPS Triangle - Explication & technique

  • Centrer et voler

  • Vol de distance / Vitesse de vol

  • Cartes LUV et LEE

  • Où se déclenche l'ascendance ?

  • Détecter une ascendance au sol

Détails

Evénement
Tactique de GPS soaring

Lieu
Berlin, Allemagne

Date
12.04.2016

Vidéos
62 min. en Full-HD

Photos
aucune

Reportage
Stephan Eich

Inscription à la Newsletter
  • Abonnement gratuit

  • Toujours informé

  • Tirage hebdomadaire

  • Infos de la semaine

INSCRIPTION
#